Une milices armée de batons aux entrées du site de Raba Al Adawaya.